Quiz races de chiens

 Standard FCI N°66 /  05.05.2003  / F

 

GRIFFON FAUVE DE BRETAGNE


ORIGINE : France.

 

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 25.03.2003.

 

UTILISATION : Chien courant utilisé sur lièvre, renard, chevreuil et sanglier.

 

CLASSIFICATION F.C.I. :                          Groupe 6          Chiens courants,                       chiens de recherche                                                   au sang et races             apparentées.

                                             Section 1.2          Chien courants de                    taille moyenne.

                                             Avec épreuve de travail.

 

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Fauve de Bretagne est l’une des plus anciennes races de chiens courants français puisqu’au XIVème siècle un certain Huet des Ventes avait déjà une meute de ce type.  Très utilisé jusqu’au XIXème siècle pour chasser le loup en Bretagne, il déclina lorsque ces animaux disparurent.

En 1949, le Club du Fauve de Bretagne fut créé par Marcel Pambrun pour s’attacher à conserver la valeur de ces chiens devenus rares.  Depuis les années 1980, sous l’impulsion de Bernard Vallée, la place des Griffons Fauves de Bretagne, mais aussi de la race qui en est issue : le Basset Fauve de Bretagne, semble acquise au sein des chiens courants français.  La devise « chasse d’abord » reste la ligne de conduite du Club.

 

ASPECT GENERAL : Chien osseux, musclé, très résistant et très endurant.  C’est un chien actif particulièrement adapté aux terrains difficiles.  Il est fin de nez avec une voix de cogneur soutenue (cri court et répété).

 

COMPORTEMENT / CARACTERE : Les Fauves de Bretagne sont des chiens passionnés de chasse mais très doux avec l’homme, sociables, affectueux et équilibrés.  Ils s’adaptent aisément à tous les territoires et tous les gibiers. 

A  la chasse, ils se révèlent courageux, débrouillards, tenaces et appliqués.  Ils sont entreprenants et efficaces mais font également preuve d’aptitude à rallier.  Bien conduits, ils sont obéissants et de retour facile.

 

TETE

 

REGION CRANIENNE :

Crâne : Crâne plutôt allongé, protubérance occipitale marquée.  Vu de face, le crâne a l’aspect d’un plein cintre surbaissé, diminuant de largeur jusqu’au niveau des arcades sourcilières qui ne sont pas très accusées.

Stop : Peu accusé.

 

REGION FACIALE :

Truffe : Noire ou marron foncé.  Narines bien ouvertes.

Museau : Plutôt effilé que carré.

Lèvres : Recouvrent bien la mâchoire inférieure mais sans excès.  Les moustaches sont peu abondantes.

Mâchoires/dents : Les mâchoires et les dents sont fortes, avec un articulé en ciseaux parfait et régulier.  Les incisives supérieures recouvrent les incisives inférieures dans un contact étroit.  Les incisives sont implantées d’équerre par rapport aux maxillaires.  L’absence des PM1 n’est pas pénalisable.

Yeux : Ni proéminents ni trop enfoncés dans les orbites, de couleur marron foncé.  La conjonctive est non apparente.  Le regard est vif.

Oreilles : Attachées finement au niveau de la ligne de l’œil, atteignant à peine l’extrémité de la truffe, terminées en pointe, tournées en dedans et couvertes d’un poil plus ras et plus fin que sur le reste du corps.

 

COU : Assez court et musclé.

 

CORPS :

Dos : Court et large.  Jamais ensellé.

Rein : Large et bien musclé.

Poitrine : Haute et large.

Côtes : Assez arrondies.

Ventre : La ligne du dessous est peu relevée vers l’arrière.

 

QUEUE : Portée légèrement en faucille, de moyenne longueur, grosse à la base, souvent espiée et s’effilant bien à la pointe.  En action, la queue est portée au-dessus de la ligne de dos et décrit des mouvements latéraux réguliers.

 

MEMBRES

 

MEMBRES ANTERIEURS :

Vue d’ensemble : Membres avec une bonne ossature, bien d’aplomb.

Epaule : Oblique, bien attachée au thorax.

Coude : Dans l’axe du corps.

Avant-bras : Verticaux.

Métacarpes : Vue de profil : légèrement obliques.  Vue de face : dans l’axe du corps.

 

MEMBRES POSTERIEURS :

Vue d’ensemble : Bien musclés.  Les aplombs sont réguliers.  Vus de derrière les postérieurs sont parallèles, ni serrés ni écartés.

Cuisses : Longues et bien musclées.

Jarret  : Descendu et moyennement coudé.

Métatarses : Verticaux.

 

PIEDS : Compacts avec des doigts serrés, cambrés et des ongles solides.  Les coussinets sont durs.

 

ALLURES : Souples et régulières, jamais sautillantes.

 

PEAU : Assez épaisse, souple.  Absence de fanon.

 

ROBE

 

POIL : Poil très dur, sec, assez court, jamais laineux ni frisé.  La face ne doit pas être trop embroussaillée.

 

 

 

COULEUR : Couleur fauve, allant du froment doré au rouge brique.  Quelques poils noirs dispersés au niveau du dos et des oreilles sont tolérés.  Présence parfois d’une petite étoile blanche au poitrail, ce qui n’est pas à rechercher.

 

TAILLE  : 0,48 m à 0,56 m pour les mâles et les femelles avec 2 cm de tolérance en plus pour les sujets exceptionnels.

 

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

 

DEFAUTS GRAVES :

Comportement

·       Craintif.

Tête

·       Crâne large, plat.

·       Arcades sourcilières trop accusées.

·       Museau pointu ou court, lèvres pendantes et épaisses.

·       Oeil clair.

·       Oreilles plates et larges.

Corps

·       Apparence frêle.

·       Dessus insuffisamment tendu.

·       Ventre levretté.

Queue

·       Déviée

Membres

·       Ossature insufficsnte.

·       Pieds écrasés.

Poil

·       Insuffisant, ras, fin, mou.

 

DEFAUTS ELIMINATOIRES :

·       Chien agressif ou peureux.

·       Manque de type (tout sujet dont les caractéristiques le différencient de ses congénères).

·       Prognathisme inférieur ou supérieur.

·       Oeil très clair.

·       Dépigmentation partielle ou totale de la truffe ou au bord des paupières et des lèvres.

·       Queue nouée.

·       Présence d’ergots aux postérieurs (les ergots n’apparaissent jamais dans cette race).

·       Poil long, laineux.

·       Toutes autres robes que celles citées dans le standard.

·       Taille autre que celle imposée par le standard.

·       Tare invalidante repérable ; malformation anatomique.

 

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

 

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.